Tutoriel: Comment trouver la bonne info?

Entre bonne et mauvaise information il n’y a qu’un pas, qui est vite franchi quand les personnes n’ont pas la bonne méthodologie ou qu’elles ne sont pas compétentes au sein de l’entreprise.

En effet il ne faut pas « se faire avoir » par des informations qui peuvent être trompeuses alors qu’en apparence elles ont l’air intéressantes et fiables. Et devant la multitude d’information qui sont accessibles, trouver la perle rare nécessite une certaine organisation.

Bien connaitre son sujet, une évidence ?

En effet il est tentant de rester en surface et d’accepter de ne connaitre qu’un résumé ou un point de vue qui est plus facile à maîtriser (par économie de temps souvent ), mais attention ce que vous ne savez pas risque de s’enchainer avec tout ce que vous ne maitrisez pas, et plus tard ce sera encore plus dur de rattraper le temps perdu ! Les chefs d’entreprises sont souvent concernés, car débordés au quotidien par la gestion de l’entreprise, ils sont la cible de nombreuses informations polluantes… A eux de savoir comment trier et absorber les bonnes informations.

Aparté: j’avais lu quelques part que la somme des nouvelles informations digitales créées chaque année pourrait atteindre un Zettabyte (10 puissance 15 Mégabytes) de données. Cela représente 20 millions de fois le volume d’informations de tous les livres jamais écrits !

Il ne faut pas oublier que ce que vous ne savez pas, votre concurrent le sait peut être déjà ! et le risque peut être énorme quand il sera l’heure de prendre des décisions stratégiques…

3 questions à vous poser d’urgence:

– Est-ce que cette info concerne mon entreprise?

– Répond-t-elle à une problématique de mon entreprise ? à un besoin concret? (exemple: augmenter les ventes, améliorer mes méthodes de recrutement, se développer…)

– De qui provient cette information ?

Vos sources doivent être vérifiées et sûres (twitter c’est bien mais comment vérifier certaines infos?… autant le faire dès le départ en visitant le blog concerné pour valider le parcours de « l’écrivain »), à traiter en priorité les retours de vos clients et distributeurs. Je me répète peut être, mais c’est une source d’information primordiale, concrète et fiable.

Vous pouvez même anticiper ces informations clients en essayant d’analyser leurs besoins, comment vous répondez à ces besoins par année, quelles sont les possibilités d’aller plus loin.

De plus répondre aux attentes de vos clients ne pourra vous apporter que du plus ! Il est vrai que ces attentes sont de plus en plus grandes et difficiles à satisfaire, mais n’est-ce pas l’évolution du monde qui veux ça ?

Une bonne information ce serait une info:

  1. A valeur ajoutée pour l’entreprise
  2. Précise et vérifiée
  3. Mise à jour
  4. Disponible au bon moment,
  5. Accessible par la bonne personne.

L’idée c’est de ne travailler que les informations qui sont porteuses d’informations bénéfiques pour l’entreprise :

Noter les sujets qui sont à réactualiser, et ils sont de plus en plus nombreux, en effet les entreprises ont souvent tendance à intégrer des informations et à les laisser ainsi.

Une certitude : les bonnes informations sont plus difficiles d’accès, quand vous le savez vous êtes plus vigilants.

Une information utile est une information précise et à jour, et même agrégée à d’autres informations…

Pour aller plus loin:

Attention à ne pas confondre donnée, connaissance, information, intelligence… voir l’article de M Belescot sur ce sujet

Bonne recherche!

Partagez ces contenus simplement